i-N + [Pictura], SERIOUS GAME

 

Descriptif :

Le projet i-N+[Pictura] est un serious game qui propose de s’immerger grâce aux technologies 3D temps réel dans des univers ludiques qui s’inspirent de façon plus ou moins réaliste de tableaux de peintres dont les œuvres sont devenues patrimoniales (par exemple Picasso, Miro, Chagall, Kandinsky, Klee ou pourquoi pas Jérôme Bosch). Il s’agit de sensibiliser un public jeune et diversifié à la culture des musées et aux œuvres picturales en réconciliant cyberculture et culture des Beaux-Arts. Il peut s’adresser aussi aux enseignants et les aider à élaborer des exercices pour sensibiliser au langage de ces peintres et donner envie d’aller voir ou revoir les « vraies » œuvres pour les découvrir ou redécouvrir. Chaque tableau choisi (chaque version du jeu pouvant ajouter au fur et à mesure d’autres tableaux) constitue un monde dynamique tridimensionnel, un peu comme une scène de théâtre qui se réfère de manière plus ou moins explicite à un tableau réel et propose de jouer dans un univers fait d’une suite d’événements plastiques, à l’aide de formes géométriques, de couleurs, de lignes, de lumières colorées, le tout mis en mouvement dans l’espace scénique. Conçu comme une quête, le voyage à l’intérieur des formes et des couleurs en perpétuelle transformation amène le joueur, seul ou en multi-joueurs, à créer lui-même des univers et à les visiter en s’amusant et en faisant certaines actions de type physique comme sauter, rebondir, courir, lancer les formes et jouer avec les couleurs qui elles-mêmes auront des réactions et des comportements animés.

Le « joueur » voyage à l’intérieur des tableaux, glane des informations explicatives sonores ou visuelles, lit des textes théoriques ou des citations, accède à un module d’aide pour se sensibiliser à l’univers pictural et surtout à un module qui lui permet de créer « à la manière de » ses propres compositions dynamiques, puis de les explorer grâce à différents jeux de caméras virtuelles et de les enregistrer afin de réaliser et lire ses propres films.

Chaque joueur va pouvoir incarner et piloter une des formes composant son tableau qui devient son avatar lui permettant de circuler à l’intérieur comme dans un véhicule et capable d’interagir avec les autres. Ceci permet de développer un outil d’analyse picturale qui met l’utilisateur en situation d’expérimenter de manière concrète, au travers de l’action, des notions théoriques, esthétiques, plastiques (par exemple les contrastes de couleur, les jeux de combinatoires de formes, les notions d’ordre, de chaos, d’équilibre, de force, de tensions…)

Une présentation du projet a eu lieu dans le cadre de RADart (Rapid Application Development for art projects) sur le thème Jeux vidéos – Interactivité – Game play, le jeudi 27 mai 2010 à La Cantine / Silicon Sentier. La présentation s’est faite de manière synchrone sur Second Life. Les deux espaces physiques et virtuels se prolongeant l’un l’autre.

 

Joan Miro, à portée de mains

Joan Miro, à portée de mains

Joan Miro, à portée de mains

Projet de réalisation d’une œuvre, installation en réalité virtuelle, collaborative, avec capteur Polhémus, réflexion sur l’art qui interroge la notion « traditionnelle » de « spectateur » et « d’objet d’art ». Projet transdisciplinaire Arts/Sciences/Santé. Partenaires : Pôle pluridisciplinaire MODESCO/UMS 843 CNRS, le CNRS, le RAN (réseau des arts numériques), la Fondation Maeght.